Sortir du COVID… Et après ?

L’urgence du moment, c’est de mettre fin à cette pandémie et d’en limiter les conséquences ; cela nous impose d’être responsables et solidaires. Il est aussi nécessaire d’en comprendre les CAUSES car le développement des maladies infectieuses s’accélère. Plusieurs phénomènes provoquent la propagation de virus potentiellement dangereux pour l’homme :

  • la destruction des milieux naturels (comme la déforestation qui amène des espèces sauvages à se rapprocher des hommes)
  • l’effondrement de la biodiversité (destruction des espèces, standardisation du bétail et des semences)
  • la forte concentration des hommes (métropolisation) et des animaux (élevages intensifs)
  • les déplacements toujours plus importants et rapides des hommes et des marchandises sur toute la planète.

Ces phénomènes n’ont rien de naturel, ils sont liés à nos façons de consommer, de produire, de vivre… Ne soyons pas culpabilisés ou tétanisés, au contraire nous pouvons AGIR en réinterrogeant nos habitudes (acheter des produits durables chez nos commerçants locaux plutôt que sur internet, consommer moins de viande et des produits de saison, réduire nos pollutions…), en nous informant et en étant plus exigeants envers ceux qui ont le pouvoir d’agir (politiques, entreprises…).

 

A l’appui de cette tribune publiée dans Un mois en ville de décembre 2020, nous vous proposons plusieurs ressources permettant d’approfondir ce sujet :

Vidéo courte (1 minute 40) du Muséum National d’Histoire Naturelle « Covid19 ou la pandémie d’une biodiversité maltraitée » publiée en avril 2020.

Vidéo plus complète (10 minutes) par Le Monde « Comment l’humanité déclenche des pandémies » publiée en avril 2020

Si vous préférez le style d’un youtuber (sérieux) une vidéo plus longue (22 minutes) avec une approche historique intéressante : DirtyBiology « Les futures épidémies que nous vivrons » publiée en avril 2020

Si vous préférez la lecture, voir la transcription d’une interview de Bruno David, président du Muséum national d’histoire naturelle, sur France Inter le 22 mai 2020, ou un article publié par l’ONU le 29 octobre 2020 « Il faut réduire les risques pour éviter une ère des pandémies ».

Nos actions individuelles et collectives ici à Brunoy contribuent à ce phénomène. Ne soyons pas culpabilisés ou tétanisés, AGISSONS.